Comment détecter les problèmes de suspension dans votre voiture?

problème de suspension

problème de suspension

Comment détecter les problèmes de suspension dans votre voiture?

Vous possédez un véhicule, peu importe qu’il soit neuf ou qu’il date de plusieurs années, vous devez vous assurer pour votre sécurité et votre confort, qu’il soit fonctionnel et en bon état. C’est pourquoi, vous devez régulièrement entretenir et réviser plusieurs éléments comme les freins, les pneus, le système de suspension, etc. Mais savez-vous comment détecter un problème d’amortisseur ou de suspension sur votre voiture?

À quoi sert la suspension d’un véhicule?

La suspension d’une voiture a pour objectif principal d’optimiser le confort, la stabilité et la sécurité de la conduite en absorbant les chocs de la route et en assurant une adhérence adéquate des roues. De plus, elle aide à répartir uniformément le poids de la voiture sur les quatre roues, ce qui est important pour maintenir l’équilibre du véhicule influençant également la répartition du freinage et de l’accélération. Une suspension bien réglée contribue à une tenue de route plus prévisible et à une meilleure maniabilité du véhicule. Ainsi, un bon système de suspension est donc essentiel pour une expérience de conduite agréable et sûre.

Le système de suspension de votre véhicule est composé de nombreuses pièces dont les deux principales sont les ressorts de la suspension et les amortisseurs ainsi que les soufflets, la fusée d’essieu, le bras de suspension, les rotules, le fluide hydraulique, etc.

Comment détecter un problème de suspension ou d’amortisseur?

La détection d’un problème d’amortisseur ou de suspension dans une voiture peut se faire en prêtant attention à certains signes et symptômes. Voici les principaux:

    • Des secousses excessives

Si votre voiture semble rebondir de manière excessive après avoir heurté une bosse ou une irrégularité de la route, cela indique des problèmes au niveau des amortisseurs ou des ressorts de suspension.

    • Des bruits inhabituels

Des bruits tels que des claquements, des grincements ou des coups sourds lors de la conduite, en particulier lors des virages ou du passage sur des routes cahoteuses, sont souvent des signes d’un problème de suspension.

    • L’inclinaison excessive dans les virages

Si votre véhicule semble pencher de manière excessive dans les virages, cela peut indiquer des problèmes de stabilité liés à la suspension.

    • Une usure inégale des pneus

Une usure inégale sur le bord intérieur ou extérieur des pneus est souvent le résultat d’une mauvaise suspension.

    • Une direction instable ou difficile

Si la direction semble instable, si la voiture tire d’un côté de manière inattendue, ou si la direction devient plus difficile à manœuvrer, cela est fréquemment lié à une suspension défectueuse.

    • Des vibrations anormales

Des vibrations inhabituelles à travers le volant ou le châssis de la voiture sont couramment un signe d’une mauvaise suspension.

Si vous remarquez l’un de ces signes, il est recommandé de faire inspecter votre système de suspension par un professionnel automobile. En effet, une suspension en bon état est essentielle pour la sécurité et le bon fonctionnement de votre véhicule. En règle générale, il est recommandé de faire inspecter l’ensemble du système de suspension sur un véhicule tous les 20 000 km. Ainsi, un entretien régulier et une réparation rapide d’un problème de suspension ou d’un problème d’amortisseur contribueront à vous assurer une conduite sûre et confortable.

Vous pensez avoir un problème d’amortisseur sur votre véhicule? Prenez un rendez-vous avec l’équipe d’experts de Pneus Groupe Unik à Dorval. Ils effectuent une inspection minutieuse et toutes les réparations nécessaires du système de suspension sur tous les types de véhicules avec professionnalisme.

Les signes d’une transmission défectueuse

transmission défectueuse

transmission défectueuse

Les signes d’une transmission défectueuse

En tant que propriétaire et conducteur d’un véhicule, peu importe qu’il soit neuf ou usagé et peu importe son modèle (citadine, VUS, 4×4, camionnette, sportive, etc.), vous n’êtes pas sans savoir que celui-ci peut tomber en panne ou montrer des signes d’un mauvais fonctionnement. Ainsi pour assurer votre sécurité, celle de vos passagers et des autres usagers de la route, lorsque vous conduisez, vous devez être en mesure de distinguer certains symptômes anormaux et faire vérifier votre véhicule dans un garage professionnel. En effet, ignorer ces signaux peut entraîner des dommages plus importants et des coûts de réparation plus élevés à long terme. Parmi les éléments mécaniques importants assurant le bon fonctionnement d’un véhicule, la transmission joue un rôle crucial. Découvrez, dans cet article, les principaux symptômes d’une transmission défectueuse.

Qu’est-ce que la transmission d’un véhicule?

La transmission d’une voiture est un composant essentiel de son système mécanique qui permet de transférer la puissance générée par le moteur aux roues, ce qui permet au véhicule de se déplacer. La transmission joue un rôle clé dans le contrôle de la vitesse et de la direction du véhicule. Ce système est composé de plusieurs pièces mécaniques dont le moteur, la boite de vitesse, l’embrayage, les arbres de transmission, le différentiel, des fluides et autres. Il existe différents types de transmissions en fonction du type de boîte de vitesses, mais les deux principaux sont les transmissions manuelles et automatiques.

Les signes d’une transmission défectueuse

Il existe de nombreux signes qui indiquent un problème de transmission, voici les plus courants:

  • Le glissement de la transmission

Si votre véhicule perd de la puissance en accélérant ou s’il a du mal à maintenir la vitesse, cela provient certainement de la transmission qui « patine » ou « glisse » au lieu de verrouiller correctement les rapports. Dans ce cas, vous pouvez également sentir que le moteur de votre véhicule tourne librement sans résistance ou qu’il passe au neutre tout seul.

  • Des soubresauts

Si vous avez du mal à faire passer votre véhicule en marche avant ou en marche arrière, ou si vous ressentez une résistance lorsque vous essayez de changer de vitesse ou encore si votre transmission a du mal à changer de vitesse de manière fluide, vous allez ressentir des secousses ou des à-coups lors de l’accélération ou du passage des vitesses.

  • Des bruits inhabituels

Des bruits anormaux tels que des claquements, des grincements, des sifflements ou des bourdonnements provenant de la transmission, peuvent signaler un dysfonctionnement. Ces bruits peuvent être le résultat d’engrenages usés, de paliers défectueux ou d’autres composants défaillants.

  • Une fuite de liquide de transmission

Si vous constatez des taches de liquide de couleur rouge vif sous votre véhicule, cela peut indiquer une fuite de liquide de transmission. Ce qui entraîne une surchauffe de la transmission et des problèmes de fonctionnement.

  • Une odeur nauséabonde

Si lorsque vous conduisez, vous sentez une odeur de brûlé, la transmission de votre véhicule est certainement en surchauffe.

  • Témoin lumineux de la transmission allumé

Si le témoin de la transmission (généralement appelé « Check Engine » ou « Transmission » sur le tableau de bord) s’allume, cela pourrait être un indicateur d’un problème de transmission.

Si vous avez observé l’un de ces signes d’un problème de transmission nommé ci-dessus, vous devez faire inspecter votre véhicule par un mécanicien qualifié et professionnel. Prenez un rendez-vous avec les experts de chez Pneus Groupe Unik à Dorval. Ces spécialistes en transmission examineront avec attention votre véhicule et procéderont à une analyse complète afin de réparer votre transmission défectueuse au meilleur rapport qualité/prix.

Ce que vous devez savoir sur l’entretien préventif automobile

Entretien préventif automobile

Entretien préventif automobile

Ce que vous devez savoir sur l’entretien préventif automobile

Que vous possédiez un véhicule depuis de nombreuses années ou que vous veniez d’acheter un modèle neuf, vous devez en prendre soin en effectuant régulièrement son entretien mécanique afin d’éviter les pannes. L’entretien préventif automobile est une série de mesures et de contrôles réguliers effectués sur votre véhicule pour en assurer le bon fonctionnement, prolonger sa durée de vie, éviter les réparations coûteuses et vous permettre de rouler en toute sécurité. De plus, si vous possédez un véhicule neuf, vous êtes dans l’obligation d’effectuer un entretien régulier chez le concessionnaire ou dans un garage professionnel afin de faire valoir la garantie du constructeur sur celui-ci.

En effet, avec l’accumulation de kilométrage au fil du temps, diverses pièces mécaniques sont sujettes à l’usure et nécessitent un entretien régulier à réaliser dans un garage professionnel pour bien fonctionner. Toutefois, certains entretiens préventifs automobiles peuvent être effectués par vous-même, car ils ne nécessitent pas de connaissances en mécanique ni d’équipement particulier. Pour vous aider à mieux préserver votre véhicule, voici tout ce que vous devez savoir sur l’entretien préventif automobile.

L’entretien préventif automobile: ce que vous devez savoir

La fréquence de l’entretien de votre véhicule
Elle va varier d’un modèle de véhicule à l’autre et elle peut dépendre du kilométrage parcouru ou du temps de mise en circulation. Toutefois, vous devrez prendre en considération le premier cas de figure qui survient. Certains éléments vont influencer la fréquence de l’entretien préventif tels que les conditions routières et météorologiques (les embouteillages, la circulation urbaine, la neige, le verglas, les températures extrêmes, le sable, etc.) ou votre façon de conduire (les accélérations brusques, les freinages secs, le transport de lourdes charges, le tractage, etc.).

En règle générale, vous devrez effectuer:

  • Un léger entretien, tous les 6 mois ou entre 6 000 et 8 000 km
  • Une révision plus poussée tous les ans ou entre 16 000 et 24 000 km
  • Un entretien majeur lorsque votre véhicule va atteindre les 100 000 km

Les principaux entretiens préventifs à effectuer dans un garage automobile professionnel

La majorité des entretiens préventifs sur votre véhicule devront être réalisés par des professionnels qualifiés et certifiés.

Les pneus et le changement d’huile
Au Québec, d’après la loi, vous devez obligatoirement avoir équipé votre véhicule de pneus d’hiver au minimum entre le 1er décembre et le 15 mars. Ainsi, pour une bonne adhérence à la chaussée et pour vous assurer d’une conduite sécuritaire, deux fois par année, vous devez faire le changement de vos pneus dont le garagiste professionnel vérifiera le niveau d’usure. De nombreux garages de mécanique générale vous offrent également divers services pour les pneus comme la vente, l’installation, l’alignement, l’équilibrage et un service d’entreposage dans leur garage chauffé.

Vous pouvez également profiter de vos deux visites par an pour le changement de vos pneus dans un garage pour faire effectuer la révision des 6 mois de votre véhicule en même temps afin d’optimiser son fonctionnement et de préserver les composantes de votre moteur. Ce qui comprend généralement le changement de l’huile et du filtre, la vérification des différents liquides comme le liquide de refroidissement, le contrôle des disquettes et plaquettes de frein, l’inspection visuelle du système d’échappement, de la suspension et de la direction

Le système de frein
Le système de freinage de votre véhicule doit être en permanence en parfait état de fonctionnement puisqu’il assure votre sécurité sur la route. Vous devez donc effectuer, en plus du contrôle régulier des disquettes et plaquettes de frein, un entretien général tous les ans qui comprend le nettoyage, la lubrification et l’ajustement de diverses parties. En dehors de ces entretiens, si la pédale de frein vous semble anormalement molle ou à l’inverse dure, si vous entendez un bruit étrange ou que vous sentez une vibration dans le volant lorsque vous freinez, n’hésitez pas à faire vérifier votre véhicule dans un garage professionnel afin de prévenir tout risque d’accident.

Le contrôle tous les ans ou entre 16 000 et 24 000 km

  • Le parallélisme des roues.
  • Le nettoyage du condensateur du système de climatisation.
  • L’inspection visuelle du système de la suspension, de la direction et du système d’échappement.
  • Le remplacement du filtre à air et du filtre à pollen également appelé filtre d’habitacle tous les 10 000 km en zone urbaine et 25 000 km en milieu rural.
  • La vérification des liquides du moteur et le remplissage.
  • L’inspection de la boîte automatique.

La révision des 100 000 km
Lorsque votre véhicule atteint 100 000 km, vous devrez effectuer un entretien préventif majeur de plusieurs composantes mécaniques importantes et les changer au besoin comme les injecteurs de carburant, la courroie de distribution, les câbles d’allumage et l’huile de la boite de vitesse devra être vidangée.

Les petites révisions que vous pouvez réaliser vous-même

Pour vous assurer du bon fonctionnement et des bonnes performances de votre véhicule, vous pouvez effectuer régulièrement des révisions relativement simples par vous-même telles que :

  • Vérifiez le niveau du liquide lave-glace et remplissez-le fréquemment. Le lave-glace est très utile surtout en hiver pour améliorer votre visibilité de la route.
  • Contrôlez le niveau d’huile et de liquide de refroidissement.
  • Vérifier la pression d’air et l’usure des pneus.
  • Inspectez le niveau d’usure de vos essuie-glaces, surtout à l’automne puisque le soleil et la chaleur ont tendance à assécher le caoutchouc des balais, et si nécessaire, remplacez-les
  • Assurez-vous du bon fonctionnement des feux d’éclairage et de signalisation. Sachez que si vous avez une ampoule de griller sur votre véhicule, c’est une infraction au Code de la route qui est passible d’une amende.
  • Vérifier le bon fonctionnement de la climatisation et du système de chauffage
  • Contrôlez l’état de la batterie. Si vous voyez du vert-de-gris, nettoyez-la pour éviter des problèmes de démarrage.
  • Lavez votre véhicule régulièrement à l’intérieur et à l’extérieur, y compris en hiver. Ainsi vous aurez une meilleure visibilité sur la route si les globes optiques de vos phares et les vitres de votre véhicule sont propres.
  • Assurez-vous de toujours maintenir votre réservoir de carburant rempli au minimum au quart lorsque les températures descendent au-dessous de zéro. Ceci va empêcher la condensation et le gel de causer de nombreux dommages.

Pour un entretien préventif automobile de qualité ou pour réparer toutes les composantes de votre véhicule ou encore pour faire changer vos pneus chaque saison, vous pouvez faire confiance aux mécaniciens experts de Pneus Groupe Unik à Dorval! Prenez un rendez-vous dès maintenant!

Silencieux d’échappement : Tout savoir sur la réglementation

Silencieux d'échappement

Silencieux d'échappement

Silencieux d’échappement : Tout savoir sur la réglementation

Si vous vous intéressez un peu à la mécanique automobile et que vous possédez un véhicule, vous connaissez sans aucun doute les différentes parties qui le composent. Que ce soit, le moteur, la direction, les freins, les roues ou encore le système d’échappement, chacun des composants mécaniques d’une automobile à une particularité technique afin de vous assurer une conduite confortable et sécuritaire. Savez-vous exactement ce qu’est un silencieux d’échappement sur une voiture? Quel est son rôle? Quels sont les signes d’un silencieux d’échappement déficient? Et surtout êtes-vous au courant de la réglementation qui régit le bruit de l’échappement d’une voiture? Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur le silencieux d’échappement et la réglementation qui l’encadre.

Qu’est-ce qu’un silencieux d’échappement?

Un silencieux d’échappement est un élément important du système d’échappement d’un véhicule motorisé. Il a pour rôle de réduire le niveau sonore des gaz d’échappement émis par le moteur favorisant de cette manière un fonctionnement plus silencieux du moteur. Ainsi, il est conçu et installé de manière à ce que le bruit produit par le véhicule ne soit pas excessif ou anormal. C’est donc tout le système d’échappement qui assure le bon fonctionnement de votre véhicule en évacuant les gaz produits par le moteur vers l’extérieur et en réduisant le bruit produit par celui-ci. Ainsi, le système d’échappement se compose de divers éléments dont le collecteur qui recueille les gaz d’échappement à la sortie du moteur, les conduits d’échappement formés de tubes métalliques résistants à la chaleur qui transportent les gaz d’échappement, le pot catalytique ou catalyseur qui converti les gaz nocifs (monoxyde de carbone, oxyde d’azote, etc.) en vapeur d’eau et en azote, le silencieux et le flexible d’échappement qui protège le système des vibrations du véhicule.

Le silencieux d’échappement est généralement constitué d’un boîtier en métal qui contient différents éléments internes conçus pour atténuer les bruits produits par les gaz d’échappement. Ces éléments peuvent comprendre des chicanes qui créent des turbulences pour disperser et réduire les ondes sonores, des chambres d’expansion pour permettre une expansion et une absorption du son, ainsi que des matériaux insonorisants tels que de la fibre de verre ou de la laine de roche pour atténuer les vibrations sonores.

En plus de réduire le bruit, le silencieux d’une voiture peut également avoir d’autres fonctions. Il peut notamment contribuer à la performance du moteur en favorisant un flux d’échappement optimal et en assurant une contre-pression adéquate. Certains silencieux peuvent également être équipés de catalyseurs, qui sont des dispositifs chargés de réduire les émissions de gaz polluants dans les gaz d’échappement. Les silencieux plus modernes contiennent également des matériaux plus absorbants pour réduire encore plus le bruit.

Qu’en est-il du niveau de bruit produit par l’échappement d’une voiture?

Il existe deux cas de figure pour lesquels le niveau de bruit émis par le système d’échappement d’une voiture est trop élevé par rapport aux normes en vigueur et qui peuvent produire des nuisances sonores importantes.

 

  • Le silencieux de votre voiture est défectueux

 

 

 

    1. Le système d’échappement étant placé sous votre véhicule, il est considérablement exposé aux saletés de la route (débris divers, sel, sable, petites roches, etc.) et à l’humidité. De plus, du fait de sa fonction, il subit sans relâche de hautes températures et de fortes pressions. Il est donc normal qu’au bout d’un certain nombre de kilomètres effectués, de l’âge de votre véhicule ainsi que la fréquence de l’entretien des pièces mécaniques que vous avez réalisé, le silencieux de votre voiture montre des signes d’usure et produise plus de bruit que la normale. Voici les principaux signes d’un échappement de voiture défectueux:

      • Des bruits anormaux ou plus forts ou de métal en provenance du moteur ou du système d’échappement de votre véhicule.
      • Une augmentation significative de votre consommation d’essence.
      • Votre véhicule vous semble moins performant et moins puissant qu’à l’accoutumée.
      • La présence d’une fumée bleue ou noire qui sort du pot d’échappement de votre voiture.
      • Lorsque vous conduisez, vous ressentez plus de vibrations à l’intérieur de votre véhicule qu’habituellement.
      • Vous sentez des odeurs de gaz d’échappement dans l’habitacle de votre voiture.

 

    1. Vous possédez un véhicule avec un silencieux modifié

Vous pouvez modifier votre véhicule d’origine, pour lui donner une meilleure esthétique ou pour améliorer sa performance. Toutefois, une fois toutes les modifications terminées, vous avez l’obligation de vous assurer auprès de la SAAQ que votre véhicule est sécuritaire et respecte le Code de la sécurité routière pour qu’il puisse conserver le droit de circuler sur les chemins publics.

Selon la loi, vous ne devez pas procéder à une modification du système d’échappement pour en augmenter le niveau sonore. Malgré tout de nombreuses personnes possèdent un véhicule dont le silencieux émet volontairement beaucoup plus de bruit que la normale.

Ce que dit la réglementation

Au Québec, la réglementation concernant les silencieux d’échappement des véhicules est définie par le Code de la sécurité routière. Selon les normes de sécurité des véhicules routiers en vigueur :

  • « Tout véhicule routier doit être équipé d’un système d’échappement en bon état de fonctionnement et muni d’un silencieux en état de marche. »
  • « Le système d’échappement doit comporter tous les éléments prévus par le fabricant, notamment le collecteur, les tuyaux, le silencieux, les supports et les attaches. »
  • « Les éléments du système d’échappement doivent être solidement retenus aux points de fixation et aucun élément ne doit présenter de fuite de gaz aux raccords ou provenant de fissures ou de trous autres que ceux prévus lors de la fabrication du système d’échappement pour l’évacuation de la condensation par le fabricant du système d’échappement. »
  • « Toute réparation sur l’un de ces éléments doit lui conserver les mêmes caractéristiques que celles existant lors de sa fabrication. »
  • « Aucun élément du système d’échappement ne doit être remplacé, modifié ou enlevé de manière à rendre le système plus bruyant que celui installé lors de la fabrication du véhicule routier par le fabricant. »
  • « Aucun des éléments du système d’échappement ne doit traverser l’habitacle. La sortie du tuyau d’échappement du véhicule ne doit pas être située sous l’espace réservé aux occupants et aux bagages ou sous la porte d’urgence. De plus, le tuyau d’échappement ne doit pas excéder horizontalement le véhicule routier de plus de 15 cm. »

Le niveau de décibels permis par la loi est de 100 décibels lorsque la vitesse du moteur est constante et il est de 92 décibels lorsque le moteur est au ralenti. Le montant des amendes en cas de non-respect du système d’échappement de votre véhicule se situe entre 200$ et 300$, mais il peut atteindre 1000$ en cas de récidive ou de circonstances aggravantes.

Vous désirez savoir si le silencieux d’échappement de votre véhicule est en parfait état de fonctionnement? Prenez un rendez-vous avec les professionnels de Pneus Groupe Unik à Dorval. Ils vous proposent un service efficace et fiable pour l’inspection, l’entretien et les réparations du système d’échappement de tous les types de véhicules de toutes les marques.

Réparations mécaniques : Droits et obligations d’un garagiste

Réparations mécaniques

Réparations mécaniques

Réparations mécaniques : Droits et obligations d’un garagiste

Faire réparer son véhicule est très souvent coûteux. Alors, si vous ne possédez aucune connaissance en mécanique, vous craignez certainement que votre mécanicien en profite pour faire des réparations inutiles et de ce fait gonfler votre facture. Ainsi, il est important que vous compreniez les droits et les obligations d’un garagiste lorsque vous lui confiez votre véhicule pour une vérification ou des réparations mécaniques. Si un garagiste ne respecte pas ses obligations, vous pouvez avoir des recours légaux en vertu des lois applicables pour faire valoir vos
droits. En effet, au Québec, vous devez savoir que la Loi sur la protection du consommateur prévoit certains mécanismes de prévention des abus lors de la réparation mécanique d’une auto.
Découvrez dans cet article un aperçu des droits et obligations d’un garagiste en matière de réparations mécaniques.

Les droits d’un garagiste lors d’une réparation mécanique auto

  1. Le droit d’être payé pour les services de réparation mécanique auto rendus.
  2. Dans certains cas, le mécanicien a le droit de détenir le véhicule jusqu’à ce que le paiement complet soit effectué (article 179 de la Loi sur la protection du consommateur). Cependant, il existe trois exceptions à cette règle :
    • Si le mécanicien ne vous a pas fourni une évaluation écrite avant d’effectuer les travaux.
    • Si le montant total de la facture est plus élevé que le prix de l’évaluation.
    • Si le montant total de la facture est plus élevé que le prix de l’évaluation avec les sommes supplémentaires que vous avez accepté de payer pour des réparations additionnelles.
  3. Le droit de facturer des frais de stockage raisonnables pour les véhicules non récupérés après la réparation.

Les obligations du garagiste pour les réparations mécaniques

  1. Le garagiste est tenu de fournir une estimation écrite du coût de tous les travaux nécessaires s’ils sont estimés à plus de 100$ avant de procéder à la réparation (article 168 de la Loi sur la protection du consommateur). Il existe deux exceptions à cette règle : si vous renoncez à l’évaluation en rédigeant une déclaration écrite et signée ou si les réparations sont gratuites (couvertes par une garantie par exemple). L’estimation doit obligatoirement contenir les informations suivantes :
    • Votre nom complet et votre adresse
    • Le nom et l’adresse du garagiste
    • La marque, le modèle et le numéro d’immatriculation de votre véhicule concerné par les travaux
    • La nature des réparations ainsi que leurs coûts totaux
    • Si besoin, le type de pièce à installer et son état
    • La date de l’évaluation ainsi que sa durée de validité.
  2. Une fois que vous avez accepté l’estimation des travaux, le garagiste ne peut pas vous demander de payer pour des réparations supplémentaires (article 172 de la Loi sur la protection du consommateur). Ainsi, le professionnel est tenu de vous signaler toute réparation additionnelle nécessaire et d’obtenir votre consentement avant de procéder. De ce fait, vous êtes en droit de refuser de payer les sommes pour les réparations supplémentaires que vous n’avez pas acceptées.
  3. Le garagiste doit garantir tous les travaux de réparation mécanique sur votre auto sur 5 000 kilomètres suivant la date de livraison de votre véhicule, ou encore aux trois mois suivants cette même date en fonction du premier événement arrivant à échéance (article 176 de la Loi sur la protection du consommateur). De plus, le professionnel doit vous garantir que les réparations ont été effectuées conformément aux normes de qualité et de sécurité en vigueur dans l’industrie. Bien évidemment, cette garantie ne comprend pas les dommages qui pourraient résulter d’un usage abusif de votre véhicule. La garantie comprend en règle générale, les pièces, la main-d’œuvre et les frais de remorquage ou de dépannage. Toutefois, pour pouvoir en bénéficier, vous devez faire affaire avec le professionnel qui a effectué auparavant les travaux.
  4. Sauf indication contraire de votre part, le mécanicien doit installer lors de la réparation des pièces de rechange de qualité équivalente ou supérieure à celles d’origine.
  5. Le garage doit restituer votre véhicule dans le même état qu’avant la réparation. En effet, il est responsable de votre véhicule lorsque celui-ci est entreposé au garage le temps de la réparation. Le professionnel doit donc protéger votre auto contre le vol et les dommages qu’elle pourrait subir. En cas de problème, le garagiste doit réparer votre véhicule à ses frais pour vous le remettre dans le même état. Il est toutefois exonéré de cette responsabilité s’il peut prouver qu’il n’a pas commis de faute ou en cas de force majeure.
  6. Le garagiste est tenu de conserver tous les enregistrements de réparation pendant une période déterminée par la législation en vigueur.
  7. Le mécanicien est dans l’obligation de réaliser les réparations selon les règles de l’art et de façon adéquate. Sans quoi vous pourriez être en mesure d’obtenir le remboursement des sommes engagées pour les réparations. Dans ce cas de figure, vous pourriez donc entamer un recours contre le professionnel même si les réparations ont été finies il y a plus de 3 mois ou si vous avez parcouru plus de 5 000 km.
  8. Le garagiste doit vous remettre, une fois les réparations effectuées, lors de la livraison de votre véhicule, une facture détaillée qui comprend notamment :
    • Votre nom complet et votre adresse
    • Le nom et l’adresse du garagiste
    • La marque, le modèle et le numéro d’immatriculation de votre véhicule concerné par les travaux
    • Le nombre de kilomètres affiché sur l’odomètre de votre auto à la date de livraison
    • La date de livraison de votre véhicule
    • La nature des réparations effectuées
    • Si besoin, le type de pièce installée, son état (neuve, usagée, remise à neuf, etc.) et son prix
    • Le nombre d’heures de travail qui ont été facturées, le tarif horaire de la main-d’œuvre
    • Les taxes
    • Le total du montant que vous devez payer
    • Les principales caractéristiques de la garantie

Vous avez un problème avec votre véhicule? Vous pensez donc que vous devez le faire inspecter et réparer dans un garage professionnel de qualité qui respecte les normes en vigueur? Prenez un rendez-vous avec les experts de Pneus Groupe Unik à Dorval. Ils vous offrent un service fiable et durable, à prix compétitifs pour l’inspection, l’entretien et les réparations mécaniques de tous les types de véhicules de toutes les marques. De plus, ils connaissent et respectent leurs droits et obligations.

Quels sont les différents types de suspension d’un véhicule?

Suspension d'un véhicule

Suspension d'un véhicule

Quels sont les différents types de suspension d’un véhicule?

Si vous possédez un véhicule, peu importe qu’il soit neuf, en location ou âgé, vous devez l’entretenir régulièrement. Ainsi, même si vous n’êtes pas un fanatique de la mécanique, vous avez sans aucun doute entendu parler des divers éléments qui composent votre véhicule et que vous devez réviser régulièrement comme les freins, les pneus, la vidange de l’huile ou encore la suspension. En effet, pour votre sécurité et votre confort, il est important que la suspension de votre véhicule soit fonctionnelle et en bon état. Vous désirez en savoir plus sur la suspension de votre auto, son rôle et les différents types qu’il existe? Nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur la suspension d’une voiture dans cet article.

La suspension d’un véhicule en détail

La composition de la suspension d’un véhicule

Vous devez savoir que le système de suspension de votre voiture est composé d’une multitude de pièces dont les principales sont :

  • La fusée d’essieu, qui permet de soutenir et de faire pivoter la roue. Elle sert de liaison entre la suspension et la direction.
  • Le bras de suspension ou bras de commande qui fixe la fusée d’essieu au châssis du véhicule.
  • Les rotules, qui permettent au bras de suspension et à la fusée d’essieu de se déplacer verticalement.
  • Les ressorts de la suspension qui permettent au bras de suspension et à la roue de se mouvoir de bas en haut et ainsi que le véhicule conserve son contact avec la route en tout temps.
  • Les amortisseurs, qui empêchent les ressorts de la suspension de rebondir continuellement. 
  • Le fluide hydraulique.

Le rôle de la suspension d’une auto

La suspension d’un véhicule occupe un rôle primordial dans sa tenue de route. Ce système va relier les masses non suspendues comme les roues et autres aux masses suspendues telles que le châssis, le moteur, etc. Ainsi la suspension permet aux roues de maintenir une adhérence maximum au sol en absorbant les effets des chocs lorsque vous roulez sur des obstacles comme un nid de poule ou un dos-d’âne, d’améliorer le confort de conduite et des occupants, d’assurer la stabilité du véhicule et une bonne tenue de route. De plus, elle réduit la fatigue mécanique et l’usure excessive des divers composants de l’auto.

Les signes d’une suspension auto défectueuse

Vous devez rester vigilant sur les différents signes qui indiquent que la suspension de votre véhicule commence à s’user. Voici les principaux :

  • Vos pneus sont usés de manière irrégulière. 
  • Votre auto fait un écart sur le côté lorsque vous prenez un virage.
  • Votre véhicule semble rebondir lorsque vous roulez sur une bosse ou un nid de poule.
  • L’avant de votre voiture se baisse lorsque vous freinez.
  • À l’inverse, votre auto semble être déséquilibrée vers l’arrière.
  • Vous entendez un bruit de cognement lorsque vous tournez. 

Les différents types de suspension d’une auto

On distingue de nombreux types de suspensions divisés en deux grandes familles, soit les suspensions non indépendantes ou les essieux, le plus ancien système et les suspensions indépendantes, installées de nos jours sur la majorité des véhicules essentiellement à l’avant. Le choix d’un système de suspension d’un véhicule dépend du type d’auto (sportive, tourisme, luxe, VUS, etc.), du poids de celle-ci ainsi que des coûts de fabrication.

Les essieux

Il en existe deux différents types sur le marché :

  1. L’essieu rigide, également appelé pont rigide, est un système non indépendant, car une barre transversale de guidage relie les roues entre elles. C’est un modèle ancien qui est très peu utilisé de nos jours.
  2. L’essieu semi-rigide en H est souvent utilisé pour l’essieu arrière de voitures compactes économiques. À la différence de l’essieu rigide, l’essieu arrière de torsion dispose d’une barre transversale déformable qui relie les roues entre elles.

Les suspensions indépendantes

Sur ce type de suspension, chaque roue est indépendante de l’autre, permettant de contenir les secousses sur un même côté. Les principales sont :

La suspension de type McPherson
C’est le système de suspension le plus fréquemment utilisé de nos jours pour l’essieu avant, principalement pour les citadines et les voitures compactes, car c’est une suspension simple, peu coûteuse et qui prend peu de place sur le plan transversal. Sur la suspension McPherson, chaque roue peut se déplacer de manière verticale sans influencer l’autre. Elle se compose d’un bras de suspension unique et une barre stabilisatrice nommée barre antiroulis permettant de maintenir la roue perpendiculairement au sol.

La suspension pseudo-McPherson 
Comme la suspension McPherson, elle est très utilisée pour l’essieu avant, mais ce qui la différencie, c’est l’utilisation d’un bras en forme de triangle qui maintient l’alignement de la jambe de force et assure le guidage de la roue à la place de la barre antiroulis. La suspension pseudo-McPherson est également facile à monter, peu coûteuse et peu encombrante en transversale.

La suspension à double triangulation
La suspension à double triangulation est essentiellement utilisée sur des modèles de véhicules de sport ou haut de gamme. C’est le système de suspension le plus performant qui est aussi installé sur les voitures de course. La suspension à double triangulation comprend un triangle supérieur et un triangle inférieur permettant de guider la roue et de régler l’ancrage des différents composants afin d’offrir une meilleure stabilité et de réduire le roulis.

La suspension multibras
Elle se comporte de plusieurs bras d’ancrage, cinq en général, qui permettent de bloquer indépendamment chacun des degrés de liberté de la roue, le déplacement vertical étant géré par l’amortisseur. C’est un système de suspension complexe, de fabrication difficile et assez encombrant qui est surtout utilisé pour les véhicules de sports ou les berlines haut de gamme. Les nombreux bras, souvent quatre positionnés de manière transversale et un longitudinal, relient la roue au châssis permettant ainsi d’affiner le guidage et d’améliorer les performances du véhicule.

Vous désirez faire inspecter ou remplacer la suspension sur votre auto? N’hésitez pas à contacter les experts de chez Pneus Groupe Unik à Dorval. Ces professionnels se feront un plaisir de vous renseigner sur les différents types de suspension et celle qui sera la mieux adaptée à votre véhicule. De plus, ils effectuent l’inspection et toutes les réparations du système de suspension sur tous les types d’auto avec soin et professionnalisme.

10 étapes pour faire son changement d’huile

Changement d'huile

Changement d'huile

10 étapes pour faire son changement d’huile

En tant que propriétaire d’un ou plusieurs véhicules, vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a un certain nombre de révisions et d’entretiens que vous devez effectuer régulièrement afin de maintenir votre sécurité, celle de vos passagers et des autres usagers de la route ainsi que votre confort de conduite. Parmi les différentes maintenances automobiles à faire, plusieurs nécessitent l’intervention de mécaniciens professionnels et qualifiés, c’est le cas notamment pour le changement de pneus à chaque saison, l’alignement des roues ou la révision du système de freinage et bien d’autres. En revanche, certaines révisions sont relativement simples et vous pouvez les réaliser vous-même comme mettre à niveau l’huile ou le liquide lave-glace ou celui de refroidissement ou encore la pression des pneus.

Mais que faire pour le changement d’huile moteur de votre véhicule? Vous vous demandez si vous pouvez faire cet entretien vous-même comme plusieurs personnes semblent le faire ou si vous devez aller dans un garage spécialisé.

Voici plusieurs informations pour vous guider sur le changement d’huile moteur de votre voiture.

Changer l’huile de votre voiture : pour quoi faire?

Pour prévenir l’usure et les bris des composants du moteur, pour empêcher la perte d’énergie, pour prolonger la durée de vie du moteur ainsi que des composants mécaniques et vous permettre de réaliser des économies de carburant.

Afin de préserver les composantes de votre moteur et ainsi optimiser son fonctionnement, il est recommandé de changer l’huile et le filtre tous les 6 000 à 8 000 kilomètres, selon la marque et le modèle de votre véhicule. Si vous parcourez peu de kilomètres, il est tout de même recommandé d’effectuer un minimum de deux vidanges d’huile par an, généralement à chaque saison en même temps que le changement de vos pneus.
En effet, après un certain nombre de kilomètres, l’huile perd de sa viscosité, et donc de son efficacité. Elle devient saturée de contaminants et de dépôts qui peuvent s’accumuler dans le moteur, provoquant ainsi son usure prématurée.

De plus, si votre véhicule est neuf, encore sous garantie ou en location, vous devez effectuer le changement d’huile et de filtre selon les recommandations du constructeur afin de maintenir la garantie sur le véhicule.

La fonctionnalité de l’huile moteur et du filtre

L’huile à moteur permet un fonctionnement optimal du moteur de votre véhicule en assurant plusieurs fonctions telles que :

  • La lubrification des divers composants du moteur afin d’éviter les frottements et donc l’usure des pièces.
  • La protection des pièces de l’oxydation et de la corrosion.
  • Le nettoyage en capturant les particules et en les guidant jusqu’au filtre.
  • Le refroidissement des endroits où le liquide de refroidissement ne rend pas.

Les différents types d’huile moteur

Il existe 3 types d’huile qui sont utilisés pour les moteurs :

  • L’huile minérale
  • C’est la plus ancienne des huiles moteur. Elle est issue du pétrole brut raffiné, contient entre 10 et 25% d’additifs et est la moins dispendieuse sur le marché.

  • L’huile synthétique
  • C’est un produit enrichi qui contient moins d’impuretés que les huiles minérales. Plus performante, elle offre une meilleure protection au moteur en réduisant la friction et en limitant les dépôts, ce qui diminue l’usure et ainsi réduit la consommation de carburant. De plus, elle résiste très bien aux basses températures et est plus adaptée aux moteurs modernes.

  • L’huile semi-synthétique
  • Il s’agit d’un mélange entre une huile minérale et une de synthèse, qui toutefois reste moins performante qu’une huile de synthèse.

    Dans tous les cas, vous devez utiliser le type d’huile adaptée à votre véhicule et recommandé par le fabricant.

Réaliser votre changement d’huile rapide en 10 étapes

  1. Préparez-vous adéquatement
  2. Procurez-vous l’huile moteur adaptée au modèle et à la marque de votre véhicule en quantité suffisante ainsi que le bon filtre.

  3. Faire chauffer le moteur
  4. Afin d’éliminer toutes les particules présentes dans l’huile, celle-ci doit être tiède. Vous devez donc faire rouler votre véhicule pour réchauffer le moteur jusqu’à sa température normale de fonctionnement. Puis pour éviter de vous brûler, coupez le moteur et laissez reposer le véhicule pour une dizaine de minutes avant de procéder.

  5. Fixez et soulevez votre voiture
  6. Stationnez votre véhicule sur un terrain plat et stable. Puis assurez-vous de mettre votre voiture en position de stationnement ou au neutre et mettez le frein à main. Pensez à bien bloquer les roues du véhicule puis soulevez-le grâce à un cric hydraulique et maintenez l’élévation avec des supports appropriés.

  7. Videz l’ancienne huile
  8. Avant toute chose, si votre voiture est équipée d’un pare-éclaboussures qui protège le dessous de celle-ci, vous devez le retirer afin de pouvoir accéder au bouchon du réservoir de l’huile.
    Assurez-vous de placer un bac à vidange d’huile ou tout autre récipient approprié directement sous le bouchon afin de récupérer la vieille huile. Dévissez avec une clé le bouchon, retirez-le et laissez la vieille huile s’écouler dans votre contenant. Vous devez attendre plusieurs minutes afin que toute l’huile soit complètement vidée puis remettez le bouchon du carter.

  9. Retirez l’ancien filtre à huile
  10. Localisez et retirez le filtre à huile et videz le restant d’huile qu’il contient dans votre bac. Puis nettoyez le compartiment du filtre à l’aide de chiffons propres.
    Le démontage du filtre à huile peut être difficile puisqu’il est très graisseux. Vous pouvez utiliser un outil approprié comme une clé à douille, une clé à collier de serrage, une pince à filtre, une clé à chaîne ou d’autres outils pour vous faciliter la tâche.

  11. Insérez le nouveau filtre à huile
  12. Pour vous assurer d’une étanchéité parfaite, lubrifiez le joint rond du nouveau filtre avec la nouvelle huile moteur. Puis mettez le filtre à huile et vissez-le.

  13. Ajoutez la nouvelle huile moteur
  14. Utilisez un entonnoir pour verser la nouvelle huile dans le réservoir, selon la quantité spécifiée dans votre manuel, puis fermez et serrez le bouchon du réservoir. Assurez-vous que vous n’avez pas trop rempli d’huile, car cela peut causer des dommages au moteur de votre véhicule.

  15. Démarrez votre voiture
  16. Faites toujours tourner votre moteur pendant quelques minutes après une vidange d’huile. Cela permet de faire circuler la nouvelle huile dans tout le moteur, y compris le filtre. De plus, ce processus vous permet de rechercher et de constater d’éventuelles fuites. Vérifiez également que le témoin de l’huile est éteint.

  17. Vérifiez le niveau d’huile
  18. Après avoir laissé le moteur tourner pendant quelques minutes, éteignez-le et laissez-le refroidir pendant quelques minutes. Ensuite, vérifiez le niveau d’huile avec la jauge. Ajoutez-en si jamais il en manque.

  19. Débarrassez-vous de l’huile usagée
  20. Pensez à l’environnement et à vous rendre dans un centre de recyclage pour y déposer votre huile usagée.

Vous n’êtes pas certain de réussir ce processus? Vous ne disposez pas de l’équipement nécessaire ou vous ne souhaitez pas perdre du temps à faire l’entretien de votre véhicule? Faites appel aux experts de Chez Pneus Groupe Unik, qui vous offrent un service méticuleux et de qualité, à un prix compétitif pour effectuer le changement d’huile moteur de votre véhicule efficacement.

Mécanique générale : check-list pour l’entretien de votre voiture

Mécanique Générale

Mécanique Générale

Mécanique générale : check-list pour l’entretien de votre voiture

Que vous veniez d’acheter votre première voiture ou que vous possédiez un véhicule depuis de nombreuses années, vous devez effectuer régulièrement son entretien de mécanique générale. En effet, que votre automobile soit neuve ou usagée ou même de collection, c’est un élément indispensable de votre vie dont vous devez prendre soin afin d’éviter les pannes ou les réparations coûteuses et vous permettre de rouler en toute sécurité. Si vous possédez une voiture neuve, vous devez savoir qu’effectuer un entretien régulier est obligatoire pour faire valoir la garantie sur celle-ci.

Ainsi avec le temps et l’accumulation de kilométrage certaines pièces automobiles sont sujettes à l’usure et nécessitent un entretien régulier dans un garage de mécanique générale ou à faire par vous-même pour bien fonctionner. Pour vous aider à mieux préserver votre véhicule et ne rien oublier, voici la liste des entretiens de mécanique générale à effectuer.

Les entretiens de véhicule à effectuer dans un garage de mécanique générale

La fréquence de l’entretien de votre véhicule va varier d’un modèle à l’autre et elle peut dépendre du kilométrage parcouru ou du temps. Toutefois, il vous faudra prendre en considération la première éventualité qui survient. De manière générale, aux 6 mois ou entre 6 000 et 8 000 km, vous devez faire une légère révision, tous les ans ou entre 16 000 et 24 000 km, effectuer une révision plus poussée et lorsque votre auto va atteindre les 100 000 km, vous aurez certainement de nombreuses pièces à faire réviser et changer.

De plus, certaines conditions routières et météorologiques telles que la neige, le verglas, les températures extrêmes, le sable, les embouteillages, etc. vont influencer la fréquence des révisions. Il en est de même pour votre manière de conduire (transports de nombreuses charges, tractage, freinages ou accélérations brusques, etc.).

Les principaux entretiens à effectuer dans un atelier de mécanique générale sont :

    • Le contrôle du système de frein

C’est le système de sécurité de votre véhicule qui doit donc être continuellement en parfait état de fonctionnement. Pour cela, effectuez un contrôle des discs et plaquettes de frein périodiquement et tous les ans faites un entretien général qui inclut le nettoyage, la lubrification et l’ajustement des parties mobiles. De plus, si vous entendez un bruit anormal ou que vous sentez une vibration étrange n’hésitez pas à apporter votre véhicule dans un atelier de mécanique générale afin de prévenir tout accident.

    • Les pneus

Pour une bonne adhérence à la chaussée, il est essentiel de doter votre véhicule de pneus performants. De plus, vous n’êtes pas sans savoir qu’au Québec, vous devez obligatoirement d’après la loi avoir équipé votre véhicule de pneus d’hiver entre le 1er décembre et le 15 mars au minimum. Ainsi, lorsque vient le temps de faire le changement de vos pneus, il est préférable de faire également vérifier l’alignement de ces derniers afin de vous assurer d’une conduite sécuritaire et de diminuer votre consommation d’essence.
De nombreux ateliers de mécanique générale, en plus d’offrir la vente, l’installation, l’alignement et l’équilibrage de vos pneus, vont vous proposer un service d’entreposage dans leur garage chauffé.

    • Le remplacement de l’huile moteur et du filtre à huile

Vous pourriez profiter de vos deux visites annuelles dans votre atelier de mécanique générale pour le changement de vos pneus pour effectuer une révision de votre auto en même temps, y compris le changement de l’huile et du filtre afin de préserver les composantes de votre moteur et ainsi optimiser son fonctionnement.

  • L’inspection et le remplacement de divers systèmes

    • L’inspection visuelle du système d’échappement, de la suspension et de la direction ainsi que le remplacement des pièces défectueuses.
    • Le remplacement du filtre à air et du filtre d’habitacle tous les 10 000 km en zone urbaine et 25 000 km en milieu rural.
    • Le nettoyage du condensateur du système de climatisation.
    • La vérification des liquides du moteur et le remplissage.
    • Le remplacement des bougies pour les voitures à essence.
    • Le contrôle de la boîte automatique et les réparations attenantes le cas échéant.
    • L’entretien majeur des 100 000 km

Lorsque votre auto va atteindre les 100 000 km, vous devrez effectuer un entretien majeur de plusieurs composantes importantes telles que le nettoyage et le changement éventuel de la courroie de distribution, du câble d’allumage, des injecteurs de carburant entre autres. De plus, l’huile de la boite de vitesse devra être vidangée.

Les entretiens de mécanique générale que vous pouvez réaliser vous-même

  • Entre deux visites au garage de mécanique générale ou plus régulièrement, vous pouvez effectuer des révisions relativement simples pour vous assurer du bon fonctionnement et des bonnes performances de votre véhicule. Les principales sont :
  • Vérifiez de temps en temps le niveau d’huile et de liquide de refroidissement surtout si vous vous apercevez que votre véhicule a tendance à chauffer anormalement.
  • Inspectez ponctuellement la pression d’air et l’usure des pneus. Sachez que la profondeur minimale des rainures des pneus est réglementée. En effet, elle ne doit pas être inférieure à 1,6 mm (2/32 po) pour un véhicule léger et le témoin d’usure ne doit pas toucher à la route.
  • Vérifiez le niveau du liquide lave-glace et remplissez-le régulièrement. Vous pourriez en utiliser beaucoup pour améliorer votre visibilité sur la route surtout en hiver.
  • Contrôlez le niveau d’usure des essuie-glaces et si nécessaire, remplacez-les. Portez une attention particulière à l’automne, car le soleil d’été a tendance à assécher le caoutchouc des balais.
  • Assurez-vous du bon fonctionnement du klaxon et des feux d’éclairage et de signalisation. Une ampoule peut facilement griller sans que vous vous en rendiez compte ce qui est passible d’une amende.
  • Vérifier le bon fonctionnement de la climatisation et du système de chauffage
  • Contrôlez l’état de la batterie. Si vous voyez du vert-de-gris, nettoyez-la afin d’éviter des problèmes de démarrage.
  • Faites laver votre véhicule régulièrement à l’intérieur et à l’extérieur, y compris en hiver. En effet, le sel de déneigement est particulièrement corrosif pour certaines parties de votre auto. De plus, vous aurez une meilleure visibilité sur la route si les globes optiques de vos phares sont propres.
  • En hiver, lorsque les températures descendent au-dessous de zéro, assurez-vous de toujours maintenir votre réservoir de carburant rempli au minimum au quart. Cela va empêcher la condensation et le gel de causer de gros dommages.

Pour un entretien de mécanique générale ou pour faire changer vos pneus chaque saison, faites confiance aux mécaniciens professionnels de Pneus Groupe Unik à Dorval et prenez un rendez-vous!

Comment bien choisir un garage de réparation automobile ?

Garage de réparation automobile

Garage de réparation automobile

Comment bien choisir un garage de réparation automobile ?

Vous possédez un ou plusieurs véhicules pour que tous les membres de votre famille puissent se déplacer librement ? Peu importe que votre automobile soit neuve, en location ou âgée, vous devez en prendre soin en l’entretenant régulièrement et en effectuant les réparations nécessaires à son bon fonctionnement. En effet, l’entretien d’une auto est indispensable pour éviter les pannes ou des réparations plus coûteuses. De plus, cela vous permet d’assurer votre sécurité et celle de vos passagers. Il faut savoir aussi que pour les voitures neuves il est obligatoire d’effectuer un entretien régulier dans un garage professionnel pour faire valoir la garantie sur votre véhicule.

Toutefois, si vous ne connaissez pas de garagiste et que vous ne savez pas à qui faire confiance, ce n’est pas toujours facile de bien choisir un bon garage de réparation automobile. En effet, il existe actuellement de nombreuses possibilités qui s’offrent à vous pour effectuer les réparations et les révisions sur votre automobile. Alors, comment bien choisir votre garage de réparation d’auto ?

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils utiles pour vous aider.

Quelques conseils pour vous aider à bien choisir votre futur garage de réparation automobile.

  • Tenir compte des spécialités du garage

Vous allez trouver des garages de mécanique générale et d’autres qui sont spécialisés dans certains types de réparations tels que les pneus, la direction, le système de freinage, de suspension ou d’échappement, etc.

De plus, certains ateliers vont effectuer des réparations sur les véhicules peu importe leur genre tandis que d’autres se sont spécialisés dans certaines marques (comme les ateliers de réparation chez un concessionnaire) ou dans un type de véhicule (voitures haut de gamme, camions légers, etc.).

Il est préférable que vous choisissiez un garage de réparation automobile qui correspond à vos besoins, car non seulement, vous bénéficiez de l’expertise des mécaniciens, mais également d’un vaste choix de pièces de rechange de qualité.

  • Optez pour un garage certifié

Avant toute chose, vous devez vous assurer que le garage est certifié et que l’équipe de mécaniciens est qualifiée. Ainsi, vous serez certain de confier votre véhicule à des professionnels expérimentés, compétents et certifiés. En effet, les mécaniciens doivent tous avoir acquis un niveau élevé de formation d’études professionnelles en mécanique automobile et posséder les compétences techniques nécessaires pour effectuer l’ensemble des travaux.

De plus, assurez-vous que les techniciens suivent une formation continue afin d’être à jour dans les derniers systèmes électroniques. En effet, actuellement de plus en plus de véhicules sont équipés de ces systèmes complexes contrôlables par mini-ordinateurs.

Vous pourriez également voir sur les murs dans certains garages les diplômes de compétence de leurs mécaniciens.

  • Choisissez un garage de réparation auto bien équipé et organisé

Un bon atelier se doit de disposer d’équipements adéquats pour effectuer correctement et efficacement les diagnostics et les réparations. En effet, les appareils doivent être adaptés à tous les types de véhicules et être à la fine pointe de la technologie.

De plus, un garage professionnel de qualité maintiendra dans son atelier un haut niveau de rangement et de propreté. En effet, même si celui-ci est très occupé, les espaces de travail seront nettoyés régulièrement.

  • Garanties et transparence

Dans un garage de réparation d’auto sérieux et professionnel, les tarifs pour les travaux de mécanique de base tels que les changements de pneus, d’huile, de filtres, de batterie, etc. ainsi que le taux horaire de la main-d’œuvre sont toujours affichés de manière à être bien visibles.

De plus, le garage vous proposera une garantie pour les réparations et les pièces plus élevées ou équivalentes à la loi.

  • Privilégiez le service à la clientèle

En règle générale, un garagiste professionnel va vous offrir un excellent service. Le responsable du garage va prendre le temps de vous écouter et de vous expliquer en détail le problème ainsi que les éventuelles réparations à effectuer. Un bon garagiste sera heureux de vous garantir un service personnalisé, de pouvoir vous donner des conseils pratiques, de parler avec vous de votre véhicule, car c’est avant tout un passionné.

  • Demandez conseil

Le bouche-à-oreille est toujours un très bon moyen de trouver un garage de réparation d’auto professionnel et fiable. Demandez des références autour de vous, à votre famille, vos voisins, vos amis, etc. cela vous donnera une bonne indication.

De plus, vous pouvez consulter les avis des anciens clients d’un garage sur Google, Facebook, TripAdvisor ou autres sites Internet spécialisés. Regardez les spécificités d’un atelier de réparation, ses réalisations ainsi que des témoignages des clients sur le site Web des professionnels.

Pour vous assurer du sérieux d’un garage de réparation de véhicule, vous pouvez également consulter le site de l’Office de la protection du consommateur du Québec pour savoir si celui-ci a fait l’objet de plaintes dans le passé.

  • Optez pour un garage recommandé

Au Québec, certains garages peuvent être recommandés par des organismes agréés comme CAA Québec. Si vous avez le choix, il est toujours préférable de sélectionner un garage de réparation de véhicule recommandé par cet organisme à but non lucratif qui a réalisé certaines vérifications.

  • Choisir un garage proche de chez vous

Si vous en avez la possibilité, privilégiez un garage situé à proximité de chez vous ou de votre lieu de travail. Cela vous facilitera les déplacements et vous fera gagner un temps précieux.

Faites confiance à Pneus Groupe Unik, un excellent garage de réparation automobile

Chez Pneus Groupe Unik, nous vous offrons des conseils judicieux, des diagnostics honnêtes et des réparations impeccables. Qu’il soit question de faire l’installation de vos pneus, d’effectuer un entretien préventif, de réparer la transmission ou un problème électrique, notre équipe de mécaniciens professionnels n’effectue que les réparations nécessaires après vous avoir présenté une estimation gratuite, claire et précise des travaux à effectuer. Ensuite, c’est à vous de prendre la décision, il n’y a aucune pression ni obligation.

Depuis 1988, Pneus Groupe Unik vous offre un service personnalisé et adapté à vos besoins. De plus, nous disposons d’équipements à la fine pointe de la technologie afin de vous apporter un diagnostic précis et des réparations durables ainsi vous n’aurez pas à revenir au garage.

Pour des réparations automobiles sérieuses et de qualité ainsi qu’un service professionnel et courtois, faites confiance à Pneus Groupe Unik, votre garage à Dorval. N’hésitez plus et prenez rendez-vous!